Conduire au Brésil – 3e partie (les routes)

<- Conduire 1/2

Avec tout ces obstacles sur les routes ici l’avantage c’est qu’il est très difficile de s’endormir sur la route ou même de regarder le paysage quand on conduit et tant mieux, mais j’ai pas encore testé les grands voyages donc on verra bien à ce moment là si je me trompe . Il y a quelques années les routes des « satelites » ( les villes autours de Brasília) étaient bourrées de trous, et pas de petits, je me suis retrouvé quelques fois à presque m’arrêter sur une route a 80km/h à cause de ça. Mais aujourd’hui la plupart des routes sont en bon état même en allant vers Goias l’état voisin un peu moins riche que le DF, enfin dans l’état de nos routes départementales mais cette région étant en plein développement il y encore beaucoup de routes non goudronnées et de chemin de traverse, très utile pour les embouteillages.
Pour la circulation c’est comme un peu comme autour de Paris le matin et le soir (un aperçu), la différence c’est que les grand axes on 3 voies de circulation plus en général des voies « marginale » de chaque coté et qu’ici t’es un peu obligé de prendre ta voiture. Même si à Brasilia il y a un métro qui dessert Taguatinga (le plus grand des « satellites ») si on vit en banlieue pas de RER ou train, la seule autre alternative sont les bus qui sont souvent blindés soumis au bouchons aussi et même si il y a de plus en plus de voie réservées, ils sont vieux et on en croise souvent arrêtés au bord de la route avec 30 personnes à coté car le moteur à lâché.
Du coup le Home Office attire de plus en plus de personnes, pas seulement à Rio ou São Paulo et on comprend.
Dernière chose l’essence, vous le savez surement mais ici ça fait des années qu’on peut rouler 100% à l’éthanol même s’il y a des revers à cette alternative.
Pour conclure conduire ici est assez similaire à la France, en plus attentif et pressé mais moins nerveux. Je n’ai pas parlé de la conduite sous la pluie car pour l’instant j’en ai pas eu et donc cela fera surement l’objet d’un autre billet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.