Le service au Brésil ça veut dire quoi ?

Les gens de ma génération ne s’en rendent pas compte mais dans notre société française si bien organisée et efficace il manque quelque chose au quotidien en particulier dans les grandes villes : le contact humain

Je ne sais pas pour les autres grandes villes, moi je connais essentiellement Paris, mais en tout cas là ou je vis actuellement c’est différent…

En France il y a plein de choses qui sont automatisés ou qui carrément n’existe plus du coup on peux passer une journée sans parler à personne ou presque et c’est triste

Ici par exemple tu vas faire de l’essence tu sors pas de ta voiture mais c’est parce qu’il y a des pompistes et comme le prix de l’essence ne varie pas d’un poste à un autre ils se distinguent par le service, résultat c’est généralement bonjour avec le sourire et en prime tu peux avoir un lavage de pare-brise ou des sucettes pour tes gosses…
Tu veux laver ta voiture, va au Lava-jato du coin et t’auras un nettoyage complet fait à la main pour le même prix que 10min d’aspirateur chez Elephant Bleu, pendant ce temps tu « bate um papo » avec le gérant
Au supermarché en France on se plaint des vieux car ils discutent avec le personnel de caisse, mais ici tout le monde fait ça, et personne s’énerve peut être parce qu’il y a quelqu’un qui emballe tes courses pendant ce temps (apparemment avant c’était même dans la loi)
Tu prends le bus, y’a un « cobrador » (poinçonneur) du coup le chauffeur n’est jamais seul même le soir et il peut se concentrer sur la route, toi tu peux demander des renseignements sans gêner la conduite
Un petit creux sur la route ? pas de soucis tu peux acheter des fruits du « pipoca » (pop-corn) ou à boire au prochain feu et si y’a des embouteillage même chose
Y’a plein d’autres exemples pour le meilleur et pour le pire, je dis pas que tous ces métiers sont valorisants et bien payés mais c’est toujours mieux que de ne pas en avoir je sais de quoi je parles
On pense en France que c’est le progrès, jusqu’à y’a pas très longtemps je pensais pareil, en dehors du fait que ça coute moins cher, mais je me demande il vaut mieux des machines partout pour soi-disant gagner du temps alors que l’on a rien demandé et 10 % de chômage ?
Pas sûr qu’au final on y gagne financièrement car le chômage coute et gagner sa vie est toujours plus valorisant que de dépendre des aides.
Au quotidien ça prend du temps mais ici ça n’en fait pas perdre, même si les choses changent mais j’espère cette vision du service restera…

3 réflexions sur “ Le service au Brésil ça veut dire quoi ? ”

  1. BOUDOT Brigitte sur

    Tu n’as pas connu ça en France, tu es trop jeune, mais cela a existé aussi. Je ne sais pas si cela peut perdurer à partir du moment où tout le monde fait des études et veut un métier à hauteur de ce qu’il a appris. Les apprentis, les petits boulots existaient, mais ont disparu au fur et à mesure de l’évolution de l’éducation, et malheureusement c’est ce qui arrive dans tous les pays où l’éducation est devenue obligatoire et accessible à tous. Ces métiers sont en général sous payé, et relève quelque fois de l’exploitation.

    • -KarmA- sur

      Je suis d’accord en partie mais je ne penses pas que se soit inéluctable comme effet, il y a la volonté de rendement et de réductions des couts des entreprises qui rentre en compte aussi mais ici le contact humain est extrêmement important.

      Je parlais des gens de ma génération car justement on a pas connu ça au mieux on a vu des films et du coup je penses qu’on est plus feignant, je penses que moi-même je le suis et aujourd’hui avec les nouveaux médias c’est pire…
      Donc je ne peux pas comparer, mais je ne penses pas que ce soit le plus valorisant de travailler au McDo que dans une station-service (qui a un nom évocateur mais dénué de sens en France de nos jours) ou un supermarché, car dans tous les cas on se fait exploiter pour un salaire de misère.
      Car je ne l’ai pas évoqué mais la plupart de ces métiers sont exercés par des jeunes ici, donc c’est un passage un apprentissage de la vie profesionnel et il y a une forte rotation, même dans le lot il y a évidemment des personnes qui n’ont pas d’autres choix et qui restent.
      Cependant à force de vouloir faire des études poussées pour avoir un super taf super payé tout de suite, quand arrive l’heure de bosser on rechigne et puis en France c’est grave y’a le chômage et le RMI.
      Perso j’ai commencé par des petits tafs à droite à gauche donc j’ai vu ce que ça donnait mais même comme ça parfois il m’est arrivé de penser que je valais mieux, heureusement je ne suis jamais resté longtemps dans cet état d’esprit et chaque fois j’ai pris ce qui ce présentait comme une opportunité pour rebondir.
      Parce que je valais mieux que quoi, que qui, en fin de compte, qu’une personne qui n’a pas eu l’opportunité de faire des études ? Je ne crois pas non.
      Et bien qu’en effet la proportion de gens qui font des études ici est inférieur à la France, le taux de chômage également 2 fois inférieur et à mon avis tout est lié…
      J’essaierais de transmettre ça à mes enfants tout comme on me l’a transmis, travailler dur et étudier pour avoir ce que l’on veut mais ne pas se laisser envahir par la vanité car les meilleures opportunités arrivent souvent quand on les attends par mais quand on les provoquent.

      Dans tout les cas j’ai déjà une version de mode de vie en France et je suis content de vivre ça ici, de voir que l’on peut vivre autrement car j’ai pas l’impression que les gens soit plus malheureux, au contraire… et c’est pas juste le soleil non. Pour ça que je souhaites que les choses restent ainsi dans les grandes lignes car en même temps je souhaites que tout le monde puisse accéder au confort :p

      Bon ça ressemble plus à un post qu’à un commentaire du coup, mais c’est pas grave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *