Mon Brasília, guide perso de la ville

Cela va faire presque 2 ans que je vis ici maintenant et donc je penses pouvoir faire une liste des choses intéressantes à faire dans la capitale et autour dans différents domaines, ça changera de mes histoires persos… Comme l’indique le titre cela se limite plus ou moins aux choses que j’ai expérimentés ou vues avec quelques exceptions, et j’essaierais de mettre à jour cette page le plus souvent possible.

Plan et organisation

Brasília est assez atypique dans son organisation, je ne vais pas m’attarder sur l’architecture, vous trouverez plein de sites et d’articles qui en parleront mieux que moi, non moi je vais parler pratique, enfin essayer du moins.

image description

Comme vous pouvez le voir sur le plan et comme c’est bien connu Brasília a une forme d’avion et des noms de « quartiers » sont en relation (Plano piloto, asa sul/norte, eixos…). Cette ville est traversé par 4 grandes avenues qui la sépare entre Nord/Sud et Est/Ouest ainsi que des avenues secondaires (axe nord-sud) et donc il faut comprendre cela pour s’y déplacer, ça prend un peu de temps.

Il faut comprendre aussi qu’elle est divisé en « quadras » (quartiers en gros) dans lequel sont regroupés habitations ou édifices, le plus difficile pour les appréhender et le manque d’indications dans les rues et surtout l’utilisation à outrance des acronymes, par exemple le Secteur des Habitations Sud devient SHS, là ça va encore en plus c’est presque pareil qu’en français, mais quand le nombre de lettre dépasse 4 cela se complique genre SIHGS (Setor de Habitações Individuais Geminadas Sul) si vous rajouter le numéro de bloc, de terrain et de maison ça devient vraiment casse tête.
Dans la plupart des cas ne comptez pas sur Google pour vous aider, il en est incapable, il faut tout le temps demander un point de référence lorsque que l’in vous donne une adresse et demander son chemin une fois arriver dans le coin, avec le temps on s’y fait, encore une fois le contact humain est présent et tant mieux.
La façon de numéroter les quadras est elle aussi spéciale, par exemple en partant du sud de Asa Sul et en remontant vers le centre vous aurez des numéros genre 108S, 207S, 512S ça a l’air assez simple mais il faut savoir que les numéros de centaine pairs sont du coté ouest (W) de l’avenue principale (Eixão) alors que le impairs sont du coté Est (L), ensuite chaque centaine correspond à une route secondaire parallèle à la principale, heureusement c’est la même chose pour Asa Norte. Par contre une fois sorti de ce système si on s’éloigne un peu de ces avenues ça devient l’arnachie et ne comptez as arriver à l’heure la première fois, sauf venir en taxi et encore.
En 2007 encore il était très difficile de se procurer un plan papier de la ville et même si avec la Copa des efforts ont été fait sur les panneaux indicateurs il reste malgré tout difficile de s’en procurer un et de s’orienter, il n’y a par exemple par d’office de tourisme…

Transports

Ben oui car avant de se balader il faut encore savoir comment le faire j’ai déjà écris un article sur le sujet donc je vais me répéter mais juste donner des indications plus précises.
Le taxi : en arrivant à l’aéroport vous pourrez prendre le taxi pour environ R$40-R$50 pour aller à Brasília, le prix dépendra de votre destination, mais sachez qu’ils sont fixés par l’état et donc peu de risque de se faire avoir comme à Paris par exemple, il y a un même des sites pour calculer le prix de la course.
Les bus : de l’aéroport, il vous en coûtera R$3 (peut-être un peu plus d’ici peu) et moins de 45min pour arriver à la Rodoviária de Brasília.
La voiture : il y a des agences de locations dans l’aéroport même (enfin des comptoirs) et qui vous emmène jusqu’à leur locaux (situés à coté, vous pouvez même y aller à pied). Perso en arrivant j’ai choisi cette solution, avec 3 enfants il nous fallait une voiture, mais bon ça revient vite cher, si vous vous installer il faudra rapidement acheter une voiture, ces agences proposent modèles d’occasions même si ce n’est pas le meilleur endroit pour en trouver, je tenterais de faire un article sur le sujet que je commences à bien connaitre maintenant. Les prix ont du changer un peu mais en mai 2013 si je me souviens c’était environ R$60-80/jour pour une Logan (ici pas de Dacia c’est un modèle de Renault à part entière et donc pas vraiment moins cher)

Bref dans tous les cas, même si Brasília n’est pas une ville pour les piétons (ni même pour les humains je dirais) il est néanmoins possible de se promener à pied en prévoyant un parapluie (quelque soit la saison) non pas qu’il pleuve mais cela vous protégera du soleil en dehors de la saison des pluies (de novembre à mars)

La rodoviária de Brasília

C’est le premier lieu que vous devrez « visiter » ou devrez vous rendre suivant le but de votre voyage, c’est un peu le poumon de la ville (bien au centre même), de là vous arrivez et allez n’importe où pour des prix entre R$2 (dans Brasília) et R$4 (pour aller dans le villes satellites)
rodoviaria
Elle est repartie sur 2 étages et séparée en secteurs, ça à l’air bordélique comme ça mais y’a une organisation, il faut juste comprendre, je ne vais pas expliquer ici car ça change régulièrement. De toutes façons même s’il y a des bornes interactives il vous faudra prendre l’habitude de demander où prendre le bus en fonction de votre destination auprès des conducteurs eux-mêmes (chemises bleues) souvent regroupés autour des « comptoirs » devant les bus, le contact humain est de rigueur ici encore vous verrez presque personne n’utilise ces bornes de toutes façons, c’est une bonne initiative mais comme beaucoup de choses ici ça s’arrête là. C’est comme le WIFI, vous verrez le réseau et des affiches mais personne ne sait comment s’y connecter, et après avoir tenté plusieurs fois avec l’aide de commerçants j’ai laissé tomber.
Ici vous pourrez manger pour pas cher (avec la qualité qui lui incombe bien sûr), boire, faire des courses, photocopies, et même vous faire dépister pour les MST gratuitement, bref vous trouverez tout, et n’importe quoi. En sortant sur la partie supérieure vous pourrez accéder au « Conjunto Nacional« , un des Shopping les plus connus ici ou sinon commencer à vous balader et rejoindre les poins touristiques à pied si le cœur vous en dit et si le temps le permet, en fait c’est tout à fait faisable les monuments étant tous visibles et alignés sur l’avenue des ministères qui traverse Brasília d’Est en Ouest.
Personnellement même si cela n’est pas toujours adapté j’aime faire mes trajets à pied pour découvrir les différentes parties de la ville

 

Les monuments, musées et lieux marquants du centre

Je ne vais pas m’attarder beaucoup sur le sujet, premièrement parce que c’est assez vite vu et puis aussi car beaucoup de sites en parle déjà dans la langue que vous souhaitez, je vais plutôt m’attarder sur les lieux dont on ne parle pas souvent où la façon de s’y rendre.

Les connus :

– En vous baladant à pied vous pourrez visiter tout les principaux « monuments », vous pourrez commencer par la « Torre de TV » (sorte de tour Eiffel locale) de là vous aurez une bonne vue sur tout le reste.
– Ensuite en descendant vers l’Est vous pourrez passer par la « Catedral de Brasília » sur la droite.
– Avant d’arriver sur la « Praça dos Três Poderes » et admirez la vue sur le « lago« .
– Une fois là vous pourrez prendre le bus pour remonter l’avenue vers l’ouest et vous arrêter au « Estádio Nacional Mané Garrincha » et faire un détour par le musée des peuples indigènes entre les avenues de 6 voies, pour redescendre vers la « Torre de TV » et profiter des commerces et restauration (à des prix touristes évidemment).
TORRE DE TV - VISTA. Brasília-DF.

Les moins connus :

– De la rodoviária vous pourrez prendre un bus pour le « Pátio Brasil« , autre grand shopping, ou y a aller à pied (10min)
– Ensuite à coté vous pourrez aller au « Parque da Cidade », une sorte de Central Park mais à la brésilienne (énorme), voir un peu plus loin
– De l’autre coté de l’Eixo au niveau du SBS (Setor Bancario Sul) il y a la « Caixa Cultural » j’en parlent plus loin

En s’éloignant du centre on peut avoir trouver différents types de lieux à Brasília et autour…

Culture

L’activité culturelle à Brasília et au Brésil en générale n’est pas développé de la même manière qu’en France si bien que souvent se sont les banques qui financent des événements et certaines ont même des lieux dédiés à ces activités.

Centres culturels

CCBB (Centro Cultural Banco do Brasil), le plus grand des lieux culturel que je connaisse, jardins, musée, salles d’expositions…
Situé dans le « cockpit » de Brasília et donnant sur le lac, vous y trouverez un petit parc « design » pour les enfants avec souvent des expos à leur intention, à noter qu’ils organisent des événements plus pour adultes avec musique en pleine air etc… toujours blindé et souvent très abordable
Caixa Cultural, qui organise des événements culturels comme son nom l’indique, ainsi elle a récemment reçu un événement atypique ici un festival de films d’animation japonaise, je n’ai même pas pu y aller tellement ça a eu de succès. La plupart du temps aussi très abordable
– Espaço Cultural Renato Russo, situé à 5 min du lycée français, c’est un lieu où trouverez des ateliers de création un espace lecture avec pas de références, des BDs notamment, gratuit et assez peu connu (merci à Jurema pour me l’avoir fait découvrir)

Cinémas

Ici si vous voulez aller au cinéma il vous faudra aller dans un « shopping » et dépenser entre R$20 et R$35, à ce prix là les cinémas indépendants n’existent pas et il faut chercher pour trouver une programmation alternative qui proposent autre chose que les blockbuster, venant de Paris c’est très dur pour moi, heureusement qu’il y a internet mais il y a également quelques endroits où l’on peut voir les films autrement.

Ciné drive-in, faute d’avoir une programmation qui sort du lot il a le mérite d’être le seul cinéma en plein air (drive-in) d’Amérique du Sud, il a d’ailleurs failli fermé il n’y a pas longtemps avant d’être sauvé par des pétitions et d’être inscrit dans une sorte de patrimoine de la ville.
Honnêtement je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller mais j’en crève d’envie
cine-drive-in
Itaú cinemas, encore une fois une banque est à initiative de ces cinémas qui proposent des films hors mainstream, et presque au moins un film français à chaque fois, en fait je ne vais pratiquement que dans ce cinéma. À noter que pour les personnes ayant une carte de crédit de cette banque les entrées sont à -50%, ce qui n’est pas négligeable

Autres

L’Alliance française, même si à la base c’est un lieu d’apprentissage pour les personnes souhaitant apprendre le français ils organisent souvent des événements pour les français résidents en collaboration avec l’Ambassade ou le lycée français. Le cadre est idyllique et la directrice très sympa, le samedi matin il y a atelier contes pour enfants (gratuit) et le dimanche sont organisés des parties de pétanques pour les intéressés (avec un terrain homologué svp!)

Loisirs

Parcs

– « Parquinhos« , un peu partout dans la capitale on en trouve, comme je le dis souvent au Brésil les enfants ont une place importante, et donc dans Brasília en bas de presque chaque immeuble vous trouverez un petit parc fermé mais pas verrouillé, en dehors, dans les villes satellites on trouve aussi ces parcs, mais leur état n’est pas aussi bon, même si y’a des exceptions, et ils sont plus rares.
Espaces forme, ici le physique est important et c’est pas qu’une légende, alors on trouve un peu partout dans les villes, Brasília et autres, des espaces aménagés avec appareils de musculation, souvent à coté des parquinhos pour faire de l’exercice
Skate parcs, j’ai été impressionné par le nombre de skates parcs présents ici étant donné qu’en dehors de Brasília les villes ne sont pas trop aménagés pour les piétons (trottoirs ou passerelles en mauvais état ou inexistants) et donc pas adapter au skate… C’est vraiment appréciable, de ce que j’ai vu le niveau n’est pas super élevé, quoique, mais il y a toujours du monde même à 23h.
– Parque da Cidade, il y a toujours du monde et surtout le soir près des installations sportives quand les températures sont plus clémentes, dans ce parc il y a une aire gigantesque réservé aux enfants (sous surveillance des parents), les installations sont un peu vielles et l’entretien laisse à desiré mais les enfants s’amusent et certains jours il y a des animations (clowns, spectacles…).
Vous pourrez aussi vous balader, voir vous « perdre » un peu et avançant un peu plus loin dans le parc
Taguaparque, situé dans la plus grosse des villes satellites de Brasília, Taguatinga, il s’agit d’un espace énorme avec des aires de jeux pour les enfants et où sont organisés des événements comme la retransmission des matches de la Copa à l’époque, à noter qu’il y a une « place » en descendant après la fontaine de l’entrée ou l’on trouve différents choses pour se restaurer.

Clubes

Un « clube » est un endroit aménagé où l’on trouve un point d’eau (piscine ou cascade) pour se baigner, un « parquinho » et des « churasqueiras » (barbecues), payant on y vient en général pour y passer la journée.
Agua Mineral, situé dans le Parque Nacional de Brasília c’est un des plus grands de la capitale, récemment réformé il y a plusieurs bassins dont un pour les enfants, il a la particularité d’être construit autour d’une source naturelle (si je ne m’abuse) et donc l’eau n’y est pas traitée
– Dans un autre registre il y a plusieurs clubes regroupés dans des secteurs (nord et sud) autour du lago logiquement appelés SCS et SCN (Setor dos Clubes Sul/Norte), la plupart du temps ils sont réservés à des associations et il faut être membre pour entrer, il y souvent tout le confort en plus des piscines et un accès au lago. J’ai pu tester le Clube das Nações ayant été invité plusieurs fois pour des anniversaires de camarades de classe de mes enfants, et c’est très agréable.

Si vous sortez un peu de Brasília pour pourrez trouver des clubes plus grands et plus « proches » de la nature, il y a en a plein aux alentours, ceux que je vais citer ont connus un développement fulgurant en 3-4 ans et les prix ont naturellement grimpés, mais une fois de temps en temps ça reste jouable.
– Águas Correntes, il est situé à la limite du DF et GO en allant vers le sud, l’entrée et d’environ R$15-20/pers mais si vous laisser coller un imposant autocollant sur votre voiture en partant les fois suivantes vous aurez droit à -20%.
Ici il y a tout piscines, musique (avec live), sauna, club aquatique (tobogans etc…) et même une cascade, l’eau du club vient de là à l’origine
– Salto do Corumbá, situé dans l’état de GO (qui entoure le DF) mais en allant vers l’ouest cette fois, bien après Águas Lindas de Goiás il s’agit d’un endroit dédié au camping (chose assez rare ici) autour de plusieurs cascades fonctionnant avec un système de « socios » (membre), en gros vous participer financièrement au développement du lieu et vous pour en profiter gratuitement ou presque, avec le temps il s’est transformé en « pousada » avec plusieurs piscines etc… Pour l’instant le lieu n’est pas encore dénaturé, espérons que cela dure.
Salto de Itiquira, bon je n’y suis jamais entré, j’ai juste été à coté une année mais par manque de temps et d’argent je n’ai pas pu tester mais il est assez réputé par ici.

Adultes :

Même si je n’en ai quasiment expérimenté aucun, voici un exemple des lieux que l’on peut trouver pour se divertir entre adultes
– Asiatico, boite de nuit ou l’on peut manger de la nourriture « japonaise », toujours à la mode bréislienne
– Poizé Beira Lago, club-bar à coté du lac
– Dolce e Baccana, une autre boite orienté chic
– Victoria Haus, un des clubs gays les plus connus

Le sexe ici n’est vraiment pas tabou et des lieux existent spécialement pour les personnes qui souhaitent s’amuser (et c’est peu de le dire) entre adultes, à tester au moins une fois pour se rendre compte…
Ce sont les Motels, les plus connus se trouvent sur la route allant vers Brasilia au niveau de Candangolândia et au sud de Taguatinga comme lceux du réseau PlayTime (Fantasy, Flamingo), Afrodite… Ce dernier possède d’ailleurs ds suites voyeurs (d’après les panneaux publicitaires), je vous laisse imaginer ce que ça peut-être.

Restauration / Bars

Ici tout est revisité à la sauce brésilienne (au sens propre et figuré) crêpes, pizzas, sushis… En dehors de quelques exceptions, plus chères bien sûr.
Il y a néanmoins des endroits sympa pour se restaurer qui sont plus originaux, beaucoup de crêperies ou de churrascarias (restaurant de barbecues) en passant par les cachorros quente (hot-dogs) ou les X-burgers (x = chisss en portugais)
Mais cela fera l’objet d’un autre post car je voudrais avoir le temps de revenir dessus.

Pratique

Park shopping, c’est pas le centre commercial le plus prés ni le meilleur mais il reste facilement accessible via le métro (donc pratique) et il est assez immense, de plus à coté vous trouverez un Carrefour, duquel vous pourrez utiliser le parking gratuitement pour aller au shopping (oui la plupart des shopping ont des parkings hors de prix pour être sur que vous aurez au moins dépenser quelque chose en venant), il y aussi un Leroy Merlin et le Itau Cinemas. A noter qu’à coté du shopping de Taguatinga on retrouve les même enseignes sauf le cinéma.

Hôpitaux

Il y a plusieurs type d’hôpitaux ici mais je ne vais citer que les meilleurs et publiques, j’entends par là gratuits, il y a donc :
– le HMIB (Hospital Maternal Infantil de Brasilia) situé sur la L2 à Asa Sul, très bien pour les enfants
– HRT (Hospital Regional de Taguatinga), plus loin mais assez compétent
– Hospital de Base do Distrito Federal, en plein centre assez pratique
Dans tout les cas ne vous attendez pas au même accueil dans ces établissements qu’en France, vous pourrez y passer des heures car même s’il n’y a personne il faudra presque systématiquement faire des examens (sanguins le plus long, ou radio) les médecins d’ici ne sachant pas travailler autrement

 

Voilà ça a été plus long et grand que prévu mais j’espère que cela servira aux personnes s’installant ou souhaitant s’installer ici, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou des suggestions.

8 réflexions sur “ Mon Brasília, guide perso de la ville ”

  1. fanta sur

    BONJOUR
    JE SUIS AFRICAINE SOUHAITANT ME RENDRE AU BRESIL POUR MON ACCOUCHEMENT. J AI LU VOS COMMENTAIRES QUI M ONT ASSEZ EDIFIES. MAIS PAR AILLEURS JE VOUDRAIS SAVOIR AVEC LES ENFANTS CA SE PASSE COMMENT? NOUS COMPTONS LOUER UNE MAISON A LAGO SOUL Q EN EST IL DE LA SECURITE LA BAS? LES MEILLEURS HOPITAUX DE LA PLACE SONT LES LESQUELS?
    J ATTENDS VOTRE REPONSE .
    CORDIALEMENT.
    FANTA.

    • -KarmA- sur

      Bonjour,
      Je ne connais pas les conditions pour accoucher dans votre pays actuel mais à part si vous voulez payer un bon paquet pour avoir une césarienne à 90%, ne venez pas accoucher ici
      Louer une maison dans no Lago Sul vous contera cher (environ R$8000-R$15000 /mois) et la sécurité n’est pas forcément meilleur vu que c’est un quartier presque qu’exclusivement de riches, donc attirant les bandits même si les résidences sont super (trop) surveillés avec cameras et garde etc…
      Pour les enfants, je vous invite à me contacter en privé via mon mail ici ou sur expat-blog

      Pour le reste je vous conseil ce site http://www.expat-blog.com/fr/destination/amerique-du-sud/bresil/

  2. morgane sur

    Bonjour,

    Journaliste pour l’émission de reportages et de témoignages CAPITAL Spécial été (M6), je prépare un reportage sur les français du bout du monde : « ILS SE SONT INSTALLES SUR LEURS LIEUX DE VACANCES ».

    J’aimerais donc fortement pouvoir rencontrer et réaliser le portrait de Français qui se sont installés à l’autre bout du monde, et qui aimeraient nous faire partager leur expérience.

    Je recherche tout particulièrement des Français de tous profils (entrepreneurs, couples, familles, retraités etc …) qui seraient à un tournant de leur aventure humaine (déménagement, nouveau travail, école, séjour à l’hôpital, anniversaire, accueil de la famille, etc …) afin de partager un bout de chemin avec eux !

    L’objectif du reportage est de mettre en avant ces Français ayant su réaliser leur rêve, même si l’aventure est parfois loin du cliché idyllique que l’on peut fantasmer. Grâce à ces portraits, nous allons aborder concrètement les avantages et les déconvenues à la fois économiques et humains à s’expatrier à l’autre bout du monde.

    Mon cameraman et moi-même nous déplaçons dans le monde entier et nous partagerons un « bout de chemin » avec ces « hirondelles de tous profils.

    Dans tous les cas n’hésitez surtout pas à me rappeler afin d’en discuter plus longuement ensemble.

    Le reportage étant prévu pour le mois de mai (du 4 au 16 mai), mes délais sont assez courts pour préparer le reportage. J’attends donc de vos nouvelles dès aujourd’hui !!

    Bien à vous et à très vite j’espère,

    Morgane Wald
    JOURNALISTE
    CAPITAL (M6)
    Tel :06 20 32 56 10
    Mail : morgane@soda-presse.fr

    • -KarmA- sur

      Effectivement intéressé, d’ailleurs je me permet de vous dire que je vous ai envoyé un mail suite à ce message posté sur un autre blog que je suis il y a une dizaine de jours si je ne m’abuse.
      Cependant je n’ai pas eu de réponse à ce jour… 😉
      Entre temps j’ai vu ce message circuler avec plus ou moins le même contenu depuis + ou – un an, par contre pas de trace de votre nom (lié à la chaîne) sur internet
      Mon mail étant disponible ici, je vous invite à me contacter

      n.b: mon adresse hotmail a été bloquéee

  3. Merci pour votre super blog qui m’est d’une grande aide ! Toutes les informations que vous donnez sur la vie quotidienne sont très utiles pour organiser ma venue à Brasilia.

    • -KarmA- sur

      Merci à vous de me lire, c’est vrai que j’ai pas beaucoup de visiteurs et souvent c’est assez personnel ce que je raconte alors des fois je me demande si ça intéresse quelqu’un…
      Ce qu’il y a de génial c’est qu’en général peu de temps après je reçois un message qui m’encourage à continuer…
      Donc j’ai pas fini de raconter ma vie ici à Brasília je crois 😉

    • -KarmA- sur

      C’est vrai Lauraa, je l’ai oublié, j’ai pas eu l’occasion d’y aller encore, mais la programmation est souvent alléchante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *