Travailler au Brésil 1/2 (où obtenir les documents)

On pourrait penser que dans un pays avec un taux de chômage de 5,5% (source GLOBO/IBGE) à l’heure ou j’écris cet article, il ne sera pas très compliqué de trouver un travail, oui mais voilà vous êtes étranger ici et cela dépendra de votre secteur mais globalement personne ne vous attend ici donc soyez prêts, avant toute chose il vous faudra une « Carteira de Trabalho ».

Une « Carteira de Trabalho » mais qu’est-ce que c’est que ça ? Au Brésil pour travailler il faut une sorte de « permis » en fait moi j’aurais plutôt appelé ça un passeport en raison de son format et de son utilité. Sur cette carte seront notés toutes les entreprises dans lesquells vous travaillerez ainsi que les périodes et les salaires perçus, bref c’est un peu étrange pour un français d’autant plus que personne en France MFE ou au consulat du Brésil ne vous le dit enfin moi j’en avais jamais entendu parler.

Pour obtenir cette fameuse carte il vous faudra dans l’ordre :
1– Régulariser son VIPER auprès de la « Policia Federal » : à Brasília c’est cool c’est directement à l’aéroport sauf que presque personne ne le sait, y compris l’ambassade de France d’ailleurs pour toutes ses démarches ils ne sont pas de grand secours peut-être car ils n’y sont pas soumis. J’ai donc pas mal galéré et perdu du temps alors quelque soit la ville renseignez-vous en descendant de l’avion, vous serez crevé je sais mais vous serez soulagé après. A Brasília par exemple une fois la PF trouvée il faut prendre rdv mais sur leur site internet, là aussi personne ne le dit à part eux directement.

Siapro RNE

Précieux morceau de papier sur lequel figure un numéro de protocolo en attendant votre carte Registro de Nacional Estrangeiro

Il faudra ensuite attendre le jour du rendez-vous pour déposer le dossier et ensuite patientez encore pour retirer le SIAPRO (RNE provisoire) dont vous aurez besoin pour faire la demande de carte de travail (attention il faut payer des taxes)

2– CPF : c’est le plus rapide et le moins cher (environ R$5), la demande se fait dans un Correios (bureau de poste) et on le récupère au « Secretaria da fazenda »CPF

3– Une fois que vous avez reçu votre SIAPRO et votre SINCRE vous pourrez faire une demande de « Carteira de Trabalho ».
Bref cela ce fait à la « Delegacia regional do trabalho » si on vous dit que ça peut se faire dans n’importe laquelle méfiez-vous car vous êtes étranger et il n’y a qu’un seul endroit pour cela, à Brasília elle est situé ASA NORTE ici, il faut là aussi prendre rdv sur leur site internet, et après le rdv comptez entre 1 et 2 semaines d’attente pour retirer votre précieux sésame.

être salarié ->

8 réflexions sur “ Travailler au Brésil 1/2 (où obtenir les documents) ”

  1. Florian Serraille sur

    Salut,
    Je voulais savoir si tu pouvais me tirer un doute.
    Je suis dans la même situation que toi quand tu es arrivé, j´ai mon bout de papier RNE provisoire et mon CPF.
    1/ Mon papier va expirer d´ici peu (début septembre) et toujours pas de nouvelle du RNE définitif, est-ce normal ?
    2/ Est ce que je peux dors et déjà faire une demande de cateira de trabalho ? Qu est ce que le SINCRE ?

    Merci d´avance pour ton aide !

    • -KarmA- sur

      1- Normal je ne sais pas, mais ça ne m’étonnes pas vraiment tu es dans quel région ? Par contre moi je ne me rappelle pas avoir rien reçu mais quand j’y suis allé pour le chercher il était prêt depuis un moment
      Un conseil retourne à la PF et demande ou ça en est car normalement sans cette carte et ben pas de CNTS (carte de travail) !
      2. SISTEMA NACIONAL DE CADASTRO E REGISTRO DE ESTRANGEIROS, il est lié au SIAPRO mais m’en demande pas plus je ne saurais te dire

      Si tu ne connais pas je te recommande ce site http://www.expat-blog.com/forum/viewforum.php?id=4152
      J’y intervient souvent et j’y trouve aussi pas mal de choses

      • Florian Serraille sur

        Je suis à Brasília, je vis das le Núcleo Bandeirante.
        Ok merci demain je retourne à la PF alors.

  2. GOMES DA SILVA, REGINA sur

    Bonjour, au Brésil il y a de sécurité social et la possibilité de se retraiter (pour se retraiter il faut conter au minimum 30 ans de travail pour les femmes et 35 ans de travail pour les hommes.
    Sur les salaires sont retenus 11% pour la sécurité sociale / retraite et 27,5% relatif aux impôts sur les revenus…. Au Brésil les 11% et les 27,5% sont retenus directement à la source. C’est-à-dire que tout ce que vous aller recevoir c’est à vous.
    Actuellement il a été sanctionné un accord entre le Brésil et la France par rapport aux contributions pour la retraite et c’est possible sommer les périodes travaillé au Brésil ou en France.
    Les loyers sont moins cher dès qu’on se éloigne des grands villes.
    Par rapport aux diaristas, c’est cher. Actuellement il existe une nouvelle loi qui a amplifié ses droits. Une diarista doit gagner 1 salaire minimale, plus le ticket transport, avoir de vacances payés avec 30% en plus sur son salaire etc etc. Ce n’est pas pour tout le monde de pouvoir compter avec son aide.

    • -KarmA- sur

      Salutations Regina
      Tu parles de sécu mais que veux-tu dire exactement ? Je suis désolé mais quand je vais chez le médecin je dois payer, environ R$100 pour une simple auscultation. Il y a les hôpitaux et les « posto de saude » qui sont gratuit mais dans les villes satellites ici il y a un manque de médecins, pédiatres surtout, et tu peux passe la journée à attendre.
      Si tu fais référence au « plano de saude » il vaudrait mieux comparer cela aux mutuelles en France, à la différence qu’il tout les membres assurés payent donc à environ R$100/mois/pers pour 5, dans mon cas, enfin 4 maintenant ça fait beaucoup je préfère rester sans et paye en cas de besoin. D’autant plus que tu ne peux pas aller ou tu veux pour te faire soigner il faut aller dans un conventionné…
      J’avais prévu de faire un post sur ce sujet mais c’est assez complexe et demande du tout, pour l’instant il n’est pas assez complet pour être publié mais bientôt j’espère
      Abonnez-vous ne pas le rater 😉

  3. corali sur

    mauvaise manip tout mon message c’est effacé….minuit passé, je te laisse mon mail (jezahel9@gmail.com) j’ai bcp de questions dont tes réponses motiveront ou non notre départ
    boa fim de semana
    Corali

  4. corali sur

    Ola amigo! voilà plusieurs pages web que je lis tu ne mets donc plus inconnu!…je résume brêvement notre situation: famille (mère toulousaine,père Curitiba,2 filles franco bresiliennes (9 et 4ans) Nous avons vécus au Tocantins, état voisin du DF. Nous sommes à présent à la campagne tarn-et-garonnaise. Bonne qualité de vie mais sans boulot interessant. Je postule pour le lycée français de Brasilia, tes enfants le fréquentent ils? est il facile de se loger? quels en sont les loyers? Qu’est qui est retenu sur le salaire? (6000R) Mon mari est dans l’humanitaire il vient d’être pris par MSF de Rio, donc il est amené à faire des missions à l’étranger, est il facile de trouver quelqu’un de confiance comme « diarista »?….
    Obrigada pra todas informaçaos, é muito legal!
    Corali

    • -KarmA- sur

      Salut,
      il faudrait que tu me contact par mail directement se sera plus simple, tu as beaucoup de questions et je ne suis pas sûr de toutes les avoir comprises…
      Mais en gros, pour l’instant mes enfants sont dans des établissement locaux à cause des dates et modalités des demandes de bourses (car c’est R$17500 l’année), donc on verra en septembre.
      Ici ça ressemble un peu à Paris ou a une grande ville française, très difficile est cher de se loger dans Brasília même, mais des que tu t’éloigne ça tombe vite, par ex un F2 à Brasília c’est environ R$700-800 et à Gama ou Recanto on peut trouver vers R$400
      il n’y a pas grand chose de retenu sur le salaire, environ 10% mais il n’y a pas de secu ni retraite
      Pour les diaristas je ne peux pas te renseigner car j’ai pas les moyens d’en avoir mais il y quelques temps ils ont obtenu un statut et dorénavant il faut un contrat c’est tout ce que je sais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *